PSA Finance se lance dans l’épargne


LEO_468 x60_2

C’est la tendance du moment pour les banques des constructeurs automobiles. En effet, après RCI Banque (la banque de Renault), c’est au tour de PSA Peugeot Citroën, par l’intermédiaire de son établissement financier Banque PSA Finance, de lancer son Livret d’épargne à destination des particuliers. Celui-ci devrait voir le jour début 2013. Il faut dire qu’au vu des résultats obtenus par Renault, l’expérience a de quoi séduire. Le point sur une diversification réussie, ou en passe de l’être.

Le Livret d’épargne PSA Peugeot : une stratégie réfléchie

C’est donc en début d’année prochaine que Banque PSA Finance, l’établissement financier de Peugeot Citroën, va mettre sur le marché son Livret d’épargne, destiné à concurrencer directement le Livret d’épargne Zesto, lancé en février dernier par RCI Banque (Renault).

L’objectif est clair pour Peugeot : faire aussi bien, voire mieux, que sa rivale. Et ce, en dépit des difficultés rencontrées actuellement par le groupe automobile. Il faut dire que les clients devraient, à l’instar de ceux de RCI Banque, être rapidement séduits par les taux particulièrement attractifs proposés.

C’est en effet là-dessus que repose toute la stratégie de la banque, qui aurait d’ailleurs déjà suscité l’intérêt de plusieurs établissements financiers, désireuses de posséder la gestion de ce produit d’épargne.

Bien que non encore lancé sur le marché, le Livret d’épargne PSA Peugeot fait déjà beaucoup de bruit.

L’exemple du Livret Zesto de RCI Banque…

Proposé sur le marché en février dernier, le Livret d’épargne Zesto a rempli sa mission en quelques mois seulement, atteignant ainsi les objectifs attendus sur un an.

En effet, avec environ 500 millions d’euros collectés fin juin, et 10 000 livrets ouverts, la banque du groupe Renault a de quoi se réjouir, et prévoit à ce titre 750 millions d’euros d’ici la fin de l’année.

Il est vrai qu’avec un taux de 5.75 % garantis pendant trois mois, et ce jusqu’à 75 000 €, le Livret Zesto constitue l’une des meilleures opportunités du moment dans le secteur de l’épargne, même si au terme de ces trois mois, le taux redescend à 2.50 % brut annuel.

Le succès est tel que Renault envisage déjà de proposer, début 2013, un compte à terme, mais aussi de s’implanter en Allemagne.

… et celui d’autres constructeurs européens

Au niveau européen, d’autres constructeurs ont su profiter de ce filon qu’est le Livret d’épargne. C’est notamment le cas de BMW et de Volkswagen. A noter que cette démarche n’a rien de très nouveau, Volkswagen, premier constructeur européen, ayant lancé son propre Livret d’épargne en 1995.

Ainsi, à l’heure où il est de plus en plus difficile d’obtenir un crédit auprès des banques traditionnelles pour les particuliers, les constructeurs automobiles ont compris où était leur intérêt. Avec ces fonds disponibles déposés par les clients, ils s’assurent un avenir placé sous les meilleurs auspices.

Reste encore à connaître les détails et les conditions de l’offre du Livret PSA Peugeot qui, à n’en pas douter, devraient être fort intéressants.

LEO_468 x60_2